Vous souhaitez résilier un forfait suite un mécontentement ? Nous allons vous lister les méthodes à suivre pour stopper votre contrat auprès de votre opérateur en fonction de la durée de votre engagement.

La Loi Chatel est arrivée pour permettre aux consommateurs de résilier un abonnement. Surtout pour les longues durées comme par exemple 24 mois. Cette loi vous permet de résilier au bout de la première année soit à partir du 13ème mois en payant bien sûr une somme pour le restant dû.

Nous allons voir 2 cas, dans un premier temps la résiliation des forfaits sans engagement et ensuite avec engagement.

Le cas du sans engagement

Si vous êtes chez un opérateur low cost, vous n’avez pas besoin d’effectuer les démarches pour arrêter votre forfait si vous passez chez un autre opérateur. C’est ce dernier qui s’en occuper si vous avez renseigné un numéro RIO lors de la souscription. Si dans le cas contraire vous souhaitez arrêter votre abonnement sans passer chez l’un des concurrents, vous devez appeler le service client ou envoyer une lettre recommandée.

Généralement la portabilité ne dure pas plus de 10 jours. Il faudra donc attendre cette période minimum pour pouvoir utiliser votre SIM avec le numéro en question.

A lire : Méthode pour bénéficier des bons de réduction chez sosh.

Quant aux forfaits avec engagement, les opérateurs demandent en effet de payer des frais en fonction des mois qui vous restent. Voyons ensemble les modalités et surtout les montants que vous devrez payer pour arrêter votre abonnement.

Règles et frais de résiliation pour les forfaits avec engagement

Que ce soit pour un mauvais service ou tout simplement parce que vous avez trouvé moins cher ailleurs, lorsque vous devez quitter votre opérateur avant la durée d’engagement, vous devez payer des frais. Alors découvrons les règles des opérateurs sfr, Bouygues telecom et Orange.

Dans le cas d’un abonnement avec un engagement de 12 mois, les opérateurs vous obligent à payer les mois restants. Par exemple, si vous souhaitez résilier un forfait le 8 ème mois, vous devrez payer les 3 mois qui restent.

Dans le cas de 24 mois, c’est un peu différent. La première année, vous devez la payer en intégralité. A partir du 13ème mois, l’opérateur vous demande de payer le 1/4 des factures. C’est donc à partir du treizième mois que vous pouvez entamer les démarches pour arrêter votre forfait.

Par exemple, si vous avez un abonnement à 30 euros par mois. Vous devrez payer 30 * 11 = 330 euros * 1/4 = 82.5 euros.

A lire : Que faire lorsque votre smartphone tombe dans l’eau ?

Faites jouer la concurrence et abonnez-vous moins cher

Pour vous aider à venir les rejoindre, les opérateurs de téléphonie mobile vous accueillent à bras ouverts. Ils mettent en place des remboursements intéressants pour que vous puissiez les rejoindre en vous abonnant à leurs offres pas chères.

Ils pratiquent des promotions très attractives pour tous ceux qui souhaitent s’engager pour 12 mois ou 24 mois et garder leur numéro de téléphone. C’est ce que l’on appelle la portabilité du numéro.

Chez Bouygues telecom, profitez de jusqu’à 180 euros remboursés soit 15 euros par mois pour les nouveaux clients qui souscrivent un forfait sensation 50Go et plus avec conservation du numéro. Vous aurez aussi l’opportunité de saisir des promotions exceptionnelles sur le smartphones de marques.

Chez Orange mobile, les forfaits avec engagement permettent de bénéficier de promos exceptionnelles la première année. Par exemple, le forfait illimité avec 40Go d’internet est au prix de 26.99 euros.

Envie de souscrire un forfait 50Go à 20 euros par mois ? Chez SFR, c’est possible en effet les 12 premiers mois avec un engagement. SFR propose d’autres bons plans sur ses nombreux forfaits. Et c’est encore moins cher si vous êtes client à la box internet.

résiliation forfaits